Actualités

Flux RSS

Collecter les archives du confinement

01 juin 2021 - Actualité

Les archives d’aujourd’hui sont l’histoire de demain ! Les périodes inédites de confinement ont été propices à la collecte de fonds archivistiques contemporains qui racontent nos quotidiens enfermés chez nous. Ce mois-ci, retour sur la démarche de collecte des archives du confinement par certains membres de la communauté Ligeo.

Collecter, conserver et communiquer l’information aux usagers

Les services d’archives sont garants de la mémoire d’un pays, d’un territoire, d’une région et de ses habitants. Ils ont pour objectif de collecter, classer, conserver et communiquer les fonds historiques les plus emblématiques. On parle aussi du cycle de vie des archives ou des 4C archivistiques.

Une mission qui a pris tout son sens pour valoriser les archives durant le confinement. Les archives font vivre notre mémoire collective et ce particulièrement, lors d'événements majeurs. La pandémie que nous vivons actuellement en est un bel exemple ! Les services se sont donc organisés très rapidement pour recueillir des documents issus de cette période.

Rappelons qu’un document d’archive est défini par le dictionnaire de la terminologie archivistique comme étant des : “Documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale, et par tout service ou organisme public ou privé, dans l'exercice de leur activité.” Étaient donc acceptés les photos, les dessins, les vidéos, les textes mais aussi les fichiers audios produits par nos vies confinées.

Collecter des archives en temps de confinement : l’initiative #mémoireDeConfinement

Lors du premier confinement, les Archives départementales des Vosges, membre de la communauté Ligeo, lancent un appel à la collecte sur twitter avec le hashtag #mémoireDeConfinement. L’objectif : collecter les témoignages, récits et photos de cette période inédite et déjà historique ! Ils sont les premiers à lancer cette démarche.

Très vite, l'initiative est reprise par d’autres membres de la communauté Ligeo comme les Archives Nationales du Monde du travail ou les Archives départementales des Bouches du Rhône, mais aussi les Archives de la Métropole de Lille, de la métropole Bordelaise ou encore les Archives départementales de l’Yonne et les Archives municipales de la ville de Ploemeur.

Dans toute la France, les services d’archives appellent à documenter le confinement, un événement majeur qui façonnera sans aucun doute l’avenir des territoires et des régions.

Découvrez les premiers fonds collectés pendant le confinement

Alors que la sortie du confinement est officielle, certains services d’archives ont commencé à partager les fonds collectés lors des confinements successifs.

La collecte de fonds auprès des citoyens

Les Archives Départementales de Bouches-du-Rhône ont lancé leur collecte au début du mois de mai 2020. En tout, 34 dons ont été reçus : 31 sur support numérique et 3 en format papier. Ces documents témoignent de plusieurs dimensions du confinement, du quotidien à la maison, en passant par les petites attentions pour ceux qui travaillent et les solutions pour tromper l’ennui.

Pour marquer le premier anniversaire de cette expérience, les archives départementales des Bouches-du-Rhône ont mis en ligne une galerie présentant les documents envoyés par chaque contributeur. Une belle façon de remercier les citoyens qui ont accepté de partager leur expérience de cette période inédite !

Documenter la mémoire des entreprises

Les Archives Nationales du Monde du Travail (ANMT) ont participé au projet de Perles d’Histoire, qui a collecté des témoignages oraux de dirigeants de grandes entreprises sur la gestion de la crise sanitaire. Ce projet a été mené en partenariat avec l’Observatoire B2V des Mémoires avec le soutien de KPGM et l’ESCP Business School en tant que partenaire pédagogique. Les ANMT gèrent la conservation et la valorisation de ces témoignages ainsi que l’aspect contractuel de cession de droits. Parmi les entreprises interrogées, Air France, LVMH, Bonduelle, ou encore La Redoute. L’objectif : documenter la prise de décision des dirigeants au temps de la covid-19.

Un beau projet comme nous le précise Anne-Claire Bourgeon, Conservatrice du Patrimoine et Responsable chargée de la collecte et du traitement des fonds : “Ce projet a été enrichissant pour les ANMT, notamment car nous conservons des fonds sur les mêmes secteurs d’activités que ceux représentés dans cette collecte. Nous avons pu collecter des archives d'entreprises que nous aurions difficilement pu atteindre sans cette collecte.” Cette démarche a également contribué à la visibilité du service et à sensibiliser sur la richesse patrimoniale des archives des entreprises : “Ce projet a été important pour les ANMT car les médias s'y sont intéressés et ce juste au moment où nous lancions notre nouveau portail ! Les témoins sollicités ont aussi découvert les ANMT et ont pris conscience de l’importance de leur témoignage pour l’histoire des entreprises et du management en temps de crise. En outre, la forme audiovisuelle de ces archives les rend plus facilement accessibles à un grand nombre. Cela donne aussi une visibilité à une autre forme d’archive.

 

Vous pouvez retrouver tous ces témoignages sur le site des ANMT.

Un grand bravo à tous les membres de la communauté Ligeo qui ont participé à cette démarche !